La mobilité urbaine : une révolution en marche

Autonomy le premier salon de la mobilité urbaine a ouvert ses portes jeudi 7 octobre à la Halle de la Villette à Paris. Felix a eu le plaisir d’y participer et vous dévoile les coulisses de l’événement. Durant 4 jours, fabricants, entreprises, décideurs politiques, influenceurs et curieux, ont pu assister à cette initiative dédiée aux nouveaux moyens de mobilité urbaine.

Autonomy, le premier festival de la mobilité urbaine

A mi-chemin entre un salon traditionnel et un festival, Autonomy nous a offert une expérience complète et original autour de la mobilité urbaine. Aspirant à des dialogues positifs et constructifs en matière d’enjeux écologiques, des représentants de la plupart des pays européens étaient même présents pour découvrir les nouveautés et innovations en matière de transport. Au programme : conférences, tables rondes, interventions publiques de professionnel, shows acrobatiques, essais grandeur nature ... Autonomy un rassemblement convivial et inspirant pour les grands et les plus petits.

Cent cinquante exposants français étaient présents sous l’impressionnante verrière de la Halle de la Villette. Les organisateurs y ont installé une grande estrade et une piste à l’extérieur pour que les visiteurs puissent tester ce qui se fait de nouveau en termes de mobilité urbaine. Hoverboard, scooters électriques, vélos, trottinettes électriques, roues électriquesnavettes autonomes ou autres chaussures à roulettes, cette première édition promet de faire date et de devenir la grande messe annuelle de la mobilité !

« Notre approche originale est guidée par les besoins des citadins et non par l’industrie. »
Maureen Houel, Vice Présidente d’Autonomy

Un large panel d'exposants et intervenants

L’électrique, thématique omniprésente au cours de l'événement, n’est pas la seule alternative de mobilité exposée. Au détour d’une allée, interpellés par une musique rythmée de soûl/funk nous nous arrêtons au stand des Flaneurz, et sommes accueillis par David et Florian. Ils nous présentent des rollers pas comme les autres. Il s’agit plus précisément de baskets de ville auxquelles viennent se clipser, sous la chaussure, une semelle rigide à 4 roues. Le style se veut branché rétro et indéniablement plus pratique face aux contraintes des rollers qui nous forcent à prévoir une paire de chaussures en plus. « L’un des seuls produits qui fonctionnent uniquement grâce à l’énergie de l’Homme ! » nous disent-ils.

« Autonomy n’est pas un salon traditionnel, c’est un événement lifestyle qui permet aux citadins d’explorer, d’expérimenter et d’adopter de nouvelles façons de se déplacer.»
Ross Douglas Fondateur & PDG d’Autonomy

Nous continuons notre ronde et rions des chutes des quelques courageux qui s’essaient à la roue électrique ou à l’hoverboard qu’avait mis en place Ninebot, sur la grande piste d’essai. Frappés par l’esthétique de motos électriques au design des moto bécanes de l’après-guerre nous nous dirigeons ensuite vers le stand de La Guêpe mobile. Sa silhouette très svelte se rapprochant de celle du vélo (120 kilos seulement) nous séduit aussitôt ! Il est même possible de la personnaliser, c’était sans parler de son prix… Mais quand on aime on ne compte pas !

À l'étage nous découvrons le Lupo Bike, ce véhicule est un doux mélange entre une trottinette, un vélo, et un scooter. Nous apprenons en effet qu’il est possible de rouler sur la route et le trottoir, sans casque. Évidemment électrique, son gros phare, qui peut éclairer jusqu'à 100 mètres, lui donne une allure de cyclope.

Autonomy a réussi à réunir un large choix des véhicules de demain et d’aujourd’hui. Parce que posséder sa propre voiture n’est plus en corrélation avec l’actualité écologique et qu’il faut changer nos habitudes, le salon a tenté le pari de nous ouvrir le champ des possibles en termes de déplacement. Felix salue cette belle initiative et attend avec impatience l’année prochaine !