Pollution : ces mesures qui vont changer le quotidien des parisiens

La ville de Paris est dans un moment charnière de sa lutte contre la pollution. La Mairie met en place toute une batterie de mesures pour assainir la qualité de l’air, mesures qui font parfois grincer des dents. Un plan anti-pollution dont l’efficacité ne demande qu’a être vérifiée dans le temps et qui va probablement s’intensifier dans les mois à venir sous l’impulsion d’Anne Hidalgo, nouvelle Présidente du C40. Découvrez comment la ville de Paris rattrape son retard ! 

Lutter contre la pollution, la priorité de Paris

Depuis son arrivée à la Mairie de Paris en 2014, Anne Hidalgo a fait de la qualité de l’air l’une de ses priorités. Pour cela Paris se donne les moyens de ses ambitions avec une série de mesures qui va modifier progressivement et en profondeur, le comportement des parisiens.

Quand en Mars 2015 la startup française Plume Labs annonce que Paris aurait battu un triste record en devenant la ville la plus polluée du monde (devant Shangaï et Pékin), tout le monde semble surpris et choqué par cette annonce. Même si la méthodologie semble contestable, cette étude a ouvert un débat public de plusieurs jours et même conduit à des mesures concrètes, bien que ponctuelle, avec la mise en place de la circulation alternée dans la capitale.

"80 % des véhicules parisiens transportent une personne seule"  

Les comportements des parisiens ne semblent pas encore adaptés puisque beaucoup utilisent encore leurs voitures pour des déplacements courts. Selon une étude de MV2 Conseil pour la Mairie de Paris, 80% des véhicules ne transportent qu’une personne seule. On pourrait se dire que les franciliens utilisant leurs voitures, le font pour réaliser des longs trajets. Eh bien non ! Toujours selon cette même étude, plus de 50% des trajets sont réalisés pour faire des déplacements en intra-muros, souvent de moins de 10 kilomètres (étude sur les déplacements des franciliens – Novembre 2015).

La Mairie de Paris a donc établi un plan de lutte contre la pollution clair et ambitieux que nous vous détaillons.

4 mesures radicales pour combattre la pollution

Pour lutter contre la pollution de l’air, la Mairie de Paris a mis en place une batterie de mesures. Nous détaillons les mesures phares et leur efficacité.

1) Limiter la vitesse du périphérique pour améliorer la qualité de l’air  

Entrée en vigueur le 10 janvier 2014 cette mesure semble avoir eu plus d’effets sur l’accidentologie que sur l’amélioration de la qualité de l’air.  La justification de l’époque était que le B.P. contribuait à 35% des émissions de particules fines du trafic automobile parisien, soit 20% des émissions totales parisiennes (Le périphérique parisien limité à 70km/h pour améliorer la qualité de l'air ). À l’époque, l’ADEME et l’association 40 Millions d’Automobilistes avaient plutôt prôné une renouvellement progressif du parc automobile. Dans l’attente de la publication d’une étude, la Mairie assure de son côté que la baisse de la vitesse sur le périphérique a un impact mécanique sur la réduction de la pollution. À voir …

2) Interdiction des véhicules les plus polluants 

L’annonce a eu l’effet d’une bombe et a créé le débat. En mai dernier, la Ville de Paris et le Groupement des autorités responsables de transport (GART) ont annoncé l’interdiction de la circulation des véhicules d’avant 1997 les jours ouvrés.
Les sanctions sont les suivantes : contrôlés sur la foi de la carte grise, les véhicules seront verbalisés à partir du 1er octobre avec une amende 35 € dans un premier temps puis 68 € pour les voitures individuelles ; 135 € pour les poids lourds à partir de début 2017.

Pour catégoriser les véhicules, un système de vignettes va également voir le jour. Disponibles à partir du 1er juillet, elles seront obligatoires dès le 1er janvier 2017. Selon la nature du véhicule, six vignettes seront distribuées : vert pour les véhicules « propres » (électriques et hydrogène), violet, jaune, orange, bordeaux et gris pour les autres. Pour obtenir votre vignette, il faut vous rendre sur www.certificat-air.gouv.fr et vous acquitter de la somme de 4,50 euros.

Cette annonce a engendré l’ire d’une association, 40 millions d’automobilistes, qui a attaqué la ville de Paris en justice pour permettre d’indemniser les utilisateurs ayant achetés des véhicules « interdits » par la future restriction.
Une start-up française, Ian Motion,  a peut-être trouvé la parade : installer un moteur électrique dans nos vieilles Titines, avec 150 km d’autonomie. Pas mal non ?

3) Stationnement résidentiel gratuit

Pour faire face aux pics de pollution de plus en plus fréquents, la ville de Paris a mis en place un stationnement résidentiel gratuit. Déjà utilisé au mois de juillet, cette mesure a de nouveau été instaurée samedi dernier (27 août). Celle-ci doit concourir à réduire les émissions de polluants dans l'atmosphère en incitant les riverains à privilégier les transports en commun. Il n'est pas question, pour l'instant, de mettre en place la circulation alternée.

4) Des aides financières pour promouvoir les comportements responsables 

Paris ne s’arrête pas là et cherche à mettre en place une politique active et incentiver les parisiens à utiliser d'autres moyens de se déplacer. Ces aides touchent aussi bien les particuliers, les copropriétés, que les professionnels. Pour les particuliers, si votre véhicule ne répond pas aux critères mentionnés ci-dessus, alors vous pouvez bénéficier d’une aide de 400 € correspond à :

  • Prise en charge d’une partie de votre abonnement annuel Navigo

  • Remboursement d’un achat d’un vélo ou vélo à assistance électrique

En complément de cette aide financière, vous pouvez également bénéficier d’une réduction de 50% sur l’abonnement Autolib’ ou d’un crédit de 50 € de trajets prépayés.
 
Mohammed, nouvel utilisateur et bénéficiaire de ces aides est conquis : « Cela fait 1 an que j'utilise le service, explique cet étudiant résidant dans le 20eme arrondissement. L'offre de la mairie me permet d'avoir un abonnement annuel à 60 euros au lieu de 120, et 5 heures gratuites d'Autolib' (l'équivalent de 50 euros). J’utilise une fois toutes les deux semaines environ, et surtout en soirée. » Témoignagnes complets

Découvrez-en plus sur les conductions d’obtention de ces aides

La Mairie de Paris s'est lancée dans un projet de grande ampleur dont les résultats viendront avec le temps. Pour l'instant, mesurer l'impact de ces initiatives est compliqué. Affaire à suivre, donc !